Restauration de siège, chaise, fauteuil - L'atelier L'Ebéniste
50800
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-50800,cabin-core-1.0.1,select-theme-ver-3.1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.1,vc_responsive,elementor-default

Siège curule sculpté

restauration de sièges, chaises et fauteuils à l'atelier d'ébéniste à lyonRestauration d’un siège curule

La restauration de ce joli siège en noyer nécessite un gros travail sur les accotoirs. En effet, le siège présente des accotoirs qui sont terminés par une tête d’animal sculptée. Il arrive alors à l’atelier avec trois des têtes cassées ou manquantes.

Dans un premier temps, après concertation avec le propriétaire, on reproduit des têtes en résine époxy. On formule ainsi cette résine polymère de manière à avoir la même densité et le même grain que le bois.

Puis, un travail de maquille permet d’obtenir un faux bois plus que bluffant.

Un peu d’histoire…

Le siège curule est un symbole du pouvoir en Rome antique. En effet, les magistrats pouvaient s’asseoir dessus. De même les promagistrats romains possédant l’imperium (pouvoir de contraindre et de punir). Selon Plutarque, seul l’exercice d’une magistrature donnant droit à une chaise curule permet à un client de s’affranchir de la tutelle de son patron.

Si on autorise Jules César à s’asseoir sur un siège curule fait d’or, il était traditionnellement fait d’argent. Ainsi, les pieds incurvés forment un X large sans dossier ni accotoirs. Cependant le siège ne peut pas être plié et transporté.

Ce siège date de la Rome antique. Selon Tite-Live, le siège curule provient d’Étrurie. Et selon lui, Tarquin l’Ancien, roi de Rome d’origine étrusque, en introduit l’usage à Vétulonia.

C’est une sorte de tabouret et non une chaise qui, elle, possède un dossier. Il est formé par deux pieds entrecroisés sur lesquels est tendu un morceau de tissu.

On reprend la forme de ce siège lors du style Directoire au début du xixe siècle. C’est également la forme du siège Saramaca que l’on trouve en Guyane.

Mais aussi…

L’atelier L’Ebéniste restaure régulièrement des sièges d’époque XVIIIe, XIXe et des chaises rustiques. Les interventions consistent à recoller des pieds cassés ou des traverses fracturées. Des pieds entièrement vermoulus sont récupérés en renforçant le bois avec des résines polymères. 

Retrouvez l’actualité de l’atelier sur Facebook !

SLIDEZ POUR VOIR LE RESULTAT!