Restauration de meuble : bibliothèque en bois de rose chez l'Ebéniste
40796
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-40796,cabin-core-1.0.1,select-theme-ver-3.1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.1,vc_responsive,elementor-default

Bibliothèque vitrine en bois de rose

Restauration de meuble d’une bibliothèque vitrine Napoléon 3, en placage de bois de rose, ornée de bronze.

 

Interventions réalisées:

Le meuble présente de nombreuses lacunes de placage en bois de rose, des bronzes oxydés et une finition vernie terne.

 

Après une dépose des bronzes et une restauration du placage (greffes et recollages avec une colle d’os, naturelle), la restauration de meuble continue avec une étape de décapage à l’aide de nouveaux solvants écologiques et non toxiques. On désoxyde également les bronzes grâce à l’action douce du triammonium citrate. On réalise ensuite un poli huilé pour apporter une finition satinée et naturelle.

 

Focus sur le style Napoléon 3:

L’Empereur Napoléon III souhaitant s’entourer d’une cour fastueuse, il essaye de renouer avec la pompe du Premier Empire et de redonner de l’essor à l’industrie française par ses commandes. Mais l’évolution des arts décoratifs tiennent plus à l’action de l’Impératrice Eugénie qu’à celles de l’Empereur. L’Impératrice est très attirée par les styles du passé, en particulier par le style Louis XVI. Elle accorde une place importante dans ses appartements au mobilier de Marie-Antoinette ou à des meubles qui en sont inspirés.

Le style Second Empire, pensé avec un goût du luxe et du faste, privilégie la somptuosité et la polychromie. On y trouve une abondance d’ornementations souvent en relief et très élaborées.

Le style Second Empire se caractérise aussi par son éclectisme. Il s’inspire de nombreux styles allant des architectures de l’Antiquité, principalement grécoromaines, jusqu’à celles de la fin de l’Ancien Régime (néoclassicisme) en passant par les Renaissances italienne et française. Néanmoins, il ne présente pas un souci de véracité historique, mais seulement d’esthétisme.

Suivez l’actualité de l’atelier sur Facebook !

SLIDEZ POUR VOIR LE RESULTAT !